Nous l’entendons souvent : « le digital, c’est l’avenir ».

Il est partout : utilisation d’internet, site web, réseaux sociaux, développement de toute forme d’application… Mais qu’en est-il du digital dans la logistique ?

Le transport est une partie non négligeable des distributeurs et commerces, de l’industrie textile… Ces derniers se doivent d’avoir leurs transports et leurs quais logistiques optimisés au mieux, pour assurer les délais de livraisons et optimiser ses flux.

Il est primordial pour les entreprises d’être efficaces sur l’optimisation transport de sa chaîne logistique. Mais comment ?

Cela fait quelques années que nous assistons à une réduction significative des délais de livraisons. Est-ce grâce aux nouveaux outils de digitalisation ?

Pierre Barrat, directeur de la Division Supply Chain du groupe Gfi, vous répond :

« Après l’optimisation des opérations d’entreposage et des coûts de transport, le prochain gisement d’efficacité de la Supply Chain repose donc sur la collaboration digitale pour coordonner et optimiser l’ensemble des flux d’informations et processus opérationnels, dans et hors de l’entrepôt. »

En contribuant à mettre à disposition la bonne information au bon moment et au bon endroit, la digitalisation permet de renforcer l’agilité des entrepôts ainsi que l’optimisation transport. Les entreprises peuvent adapter plus facilement leur organisation aux évolutions des besoins et attentes de leurs clients. Cela permet, en un sens, de réduire les délais de livraisons ainsi qu’adapter rapidement leur organisation au besoin du client.

Dans un contexte économique tendu, la collaboration digitale a pour objectif de centraliser et fluidifier l’ensemble des flux d’information de la chaîne logistique. Cela va de la production à la planification, en passant par la prise de rendez-vous transporteurs, l’optimisation du transport, la gestion des quais, jusqu’à la livraison aux clients finaux.

L’avantage le plus marquant de la digitalisation est donc la mise en place d’une chaîne logistique digitale, 100% collaborative, où l’ensemble des acteurs collaborent efficacement. En centralisant les échanges et les demandes sur une seule et même plateforme digitale, l’information ne se perd pas et est accessible directement sur le portail web, à destination de tous les professionnels concernés.


Ainsi, avec notre solution OptiDock et ses fonctions de mobilité, le transporteur a la possibilité de déclarer sur la plateforme son temps d’avance ou de retard, dans le but d’organiser au mieux les arrivées et départs des camions. Cela permet d’avoir une information sur son heure réelle d’arrivée ou de changer, si besoin, son heure de rendez-vous, afin de limiter les engorgements sur le site.

D’autre part, selon Pierre Barrat : « Il est primordial d’utiliser une solution de Yard Management System (YMS), passerelle entre le monde de l’entrepôt et du transport gérés par des solutions « métiers », qui garantisse de véritablement maîtriser l’information, en provenance de différents outils et sources. »

Le Yard Management System permet d'orchestrer efficacement la gestion de cour des sites logistiques et grands entrepôts. Grâce à cet outil, le contrôle et pilotage des déplacements de remorques et de véhicules au cœur de la cour des plateformes logistiques est simplifié.

La solution transversale YMS OptiDock est incontournable pour décloisonner les process, les services, les entités, et accélérer la transmission et l’efficacité de l’information, au-delà des frontières traditionnelles TMS et WMS !

Notre solution OptiDock, 100% web, y contribue en transmettant les informations pertinentes, dans et hors de l’entrepôt. Dans une problématique d’efficacité logistique et de qualité de service, la collaboration digitale garantit aux responsables ou directeurs logistique de piloter avec un maximum d’efficacité les flux d’informations, de lisser et d’anticiper ses flux opérationnels ainsi que de permettre une optimisation transport efficace.

 

Pour plus d’informations sur notre solution digitale OptiDock